Institut Belge de Biologie Totale des Êtres Vivants

Vidéo de Radio-Canada « Et si le moral guérissait ? »

vendredi 17 juillet 2009 par Administrateur

1. Introduction

En biologie totale des êtres vivants (BTEV), on insiste beaucoup sur l’accompagnement des patients afin de minimaliser le conflit de diagnostic-pronostic.

Norman COUSINS disait souvent « Acceptez le diagnostic, refusez le pronostic ».

2. Le reportage de Radio-Canada

Voici deux vidéos sur le parcours de malades et de médecins , ne connaissant pas la BTEV mais ayant une intelligence du cœur. Une patiente cite la biologie totale comme approche complémentaire qui l’a aidée...

Ces deux vidéo sont un plaidoyer pour une « médecine plus humaine. »

Première vidéo :


Une médecine plus humaine est nécessaire - 1 de 2
envoyé par Introcrate - L’actualité du moment en vidéo.

- Intervention du Dr Félix NGUYEN, radio-oncologue (Hôpital Notre Dame à Montréal (Québec - Canada) :

  • « Il ne faut pas nécessairement fermer les portes. Il faut aller les explorer soi-même et se faire sa propre idée. La science ne va pas nécessairement tout expliquer. »
  • « Il est inconcevable de penser que le corps humain ne tient qu’à un phénomène physique. Il y a des gens qui croient ça. Mais pas moi. »

- Intervention d’un malade avec un cancer du poumon (Yvon THIBOUTOT)

  • il a apprivoisé sa peur de mourir
  • il a réuni son énergie par
    — de la visualisation
    — de la méditation
    — de la massothérapie
  • il a stimulé lui-même son immunité
  • il a élaboré son chemin de guérison
  • il a une attitude positive face à la maladie
  • il a fait « l’examen du conscient »

- Intervention d’une malade avec un cancer du sein (Isabelle DUVAL) :

  • pour elle, guérir sa maladie c’est guérir sa vie
  • elle a travaillé sur ses émotions
  • elle a analysé les cris de son corps
  • elle a voulu stimuler son processus d’auto-guérison
  • en plus du traitement classique, elle a fait du Reiki, de la biologie totale : dans le reportage, elle énonce le conflit biologique, par exemple celui du foie, celui des os, ...

Deuxième vidéo :


Une médecine plus humaine est nécessaire - 2 de 2
envoyé par Introcrate - Regardez les dernières vidéos d’actu.

- Intervention du Dr Félix NGUYEN (Hôpital Notre Dame à Montréal (Québec - Canada) :

  • « écouter le malade, c’est 80% de notre job »
  • importance d’un chemin spirituel
  • prise en charge multidisplicinaire
    — une infirmière prend en charge le patient dès l’annonce du diagnostic
    — réunion d’équipe 1X/sem
    — résultats :
    — * ils sont passés de 50 % d’hospitalisation à 20% d’hospitalisation
    — * la durée moyenne des hospitalisations est passée de 21 jours à 4-5 jours (une journée d’hospitalisation coûte entre 500 à 800 $ canadiens par jour à la société)

- Intervention de Sylvie BOISVERT

  • « l’état de ma maladie est dû à mon stress »
  • selon elle, elle est tombée malade quand elle a dû s’éloigner de ses parents (pour des raisons professionnelles)
  • elle a choisi son médecin, le Dr PRCHAL parce qu’il est capable de l’écouter

- Intervention du Dr PRCHAL

  • « pour un patient, stimuler la capacité de guérison est important »
  • « il est important que le médecin traitant et le patient travaille la main dans la main »

- Intervention du Prof Paul ALLISON (Université Mac GILL)

  • l’importance de l’optimisme : les très pessimistes avaient un risque (relatif) 4 fois supérieurs de mourir que les très optimistes

- Intervention d’une malade avec un cancer du sein (Isabelle DUVAL) :

  • cela a été un choc en lisant son dossier médical le mot « palliatif »
  • elle sait que les statistiques n’ont aucune valeur à l’échelle d’un individu

- Intervention d’un patient avec un cancer de la prostate (Robert MAYER)

  • « la vie est un combat » [1]
  • il recherche le bon médecin avec une meilleure solution [2]
  • il aime écouter de la musique
  • sans le savoir, il parle de ce qu’est un conflit de diagnostic-pronostic qui n’est en fait qu’un effet nocebo à la suite d’une mauvaise nouvelle : « Tout se joue en 15-20 minutes chez le médecin. Il vous donne un diagnostic qui est un cancer incurable. Il vous le dit et vous partez avec. Quand tu pars, c’est comme une tornade, ça vous bouleverse toute la vie ».

- Intervention Daniel CARRIERE

  • importance d’avoir quelqu’un qui épaule le malade (la famille, les amis, ...)

3. Conclusion du reportage :

Mettre plus d’humanité dans un système médical qui doit tenir compte de restrictions et de contraintes budgétaires.

4. Pour aller plus loin :

Radio Canada, Reportage du 4 novembre 2003, Et si le moral guérissait ?

Norman COUSINS, La volonté de guérir, éd. SEUIL, 1980 (ISBN 2-02-005903-9)

Norman COUSINS, La biologie de l’espoir - le rôle du moral dans la guérison, éd. SEUIL, 1991 (ISBN 2-02-011582-4)

[1En biologie totale des êtres vivants, on ne demande pas d’être dans un combat mais dans une compréhension de la maladie.

[2En biologie totale des êtres vivants, on demande que le patient trouve une solution à son conflit biologique.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3357 / 586899

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Liens internet  Suivre la vie du site Témoignages   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.20 + AHUNTSIC

Creative Commons License