Institut Belge de Biologie Totale des Êtres Vivants

René HELD

dimanche 10 juin 2012 par Administrateur

1. Biographie

René Held (1896 - 1992) est un médecin psychiatre et psychanalyste français. Il est né à Paris de parents venus de Russie.

Pendant la première guerre de 1914-1918, il est médecin et volontaire en Russie où il se retrouve mêlé à la Révolution d’octobre 1917, puis au mouvement surréaliste.

Devenu médecin psychiatre, il traverse avec détermination les années d’occupation, ne craignant pas de se désigner comme juif mais refusant de porter l’étoile jaune. Échappant à une rafle, il entre dans la clandestinité.

Ce n’est qu’après la guerre qu’il entreprend une analyse avec John LEUBA et un contrôle avec Sacha NACHT.

D’après les rumeurs, il aurait décliné l’invitation de participer à la fondation de la Société Psychanalytique de Paris (S.P.P.) mais il s’implique dans le groupe de L’Évolution Psychiatrique avec Henri EY.

Élève de Maxime LAIGNEL-LAVASTINE, il se spécialise en psychiatrie et poursuit sa formation psychanalyse pour laquelle il s’engage dès 1946 à la Société psychanalytique de Paris (S.P.P.).

En 1947, il est élu membre de la S.P.P. et s’implique surtout dans le domaine de la psychosomatique.

Il a été président de la Société Française de Médecine psychosomatique. Également, il a dirigé à Paris pendant plus de vingt ans l’une des premières (sinon la première) consultations de Médecine psychosomatique organisées dans un service de l’Assistance publique (service du Professeur GILBERT-DREYFUS, Hôpital de la Pitié) [1].

En 1968, il publie son livre majeur sur la médecine psychosomatique « De la psychanalyse à la médecine psychosomatique », fruit de son expérience et de sa collaboration avec le Professeur GILBERT-DREYFUS à l’hôpital de la Pitié pendant plus de 20 ans. Pour ce dernier, « René Held est synonyme de médecine psychosomatique. » [2].

Membre actif de la société l’Évolution psychiatrique dont il a été le président, il défend des positions très médicalisantes de la psychiatrie par opposition à ce qu’il considérait comme une ’’psychologisation’’ excessive. Il était adversaire farouche des idées et de la pratique de Jacques Lacan.

Homme de grande culture, il mène en parallèle une brillante carrière psychiatrique et une pratique analytique variée. Proche du Mouvement surréaliste, il écrit également des articles de critique d’art.

Il décède en 1992.

2. L’apport de René H. HELD

Selon HELD,

- 1° la médecine psychosomatique ne peut être « considérée comme une spécialité médicale mais comme une méthode d’approche et de traitement de l’homme malade pris dans sa totalité. » [3]

- 2° les notions de base obligatoirement empruntées par la médecine psychosomatique à la théorie psychanalytique sont « celles de l’inconscient ; d’une articulation obligatoire entre le passé vécu et l’actuel ; de transfert ; et celle de conflit. » [4]

De même, HELD propose de conduire l’interrogatoire psychosomatique en évoquant ou recherchant tour à tour :

« 1° Les activités générales du malade.

2° Les contextes sociaux familiaux, conjugaux, sexuels envisagé, tantôt dans leurs modalités très générales, tantôt en insistant sur des points de détail associés dans l’esprit du psychosomaticien à fragment de l’interrogatoire lui ayant paru être particulièrement significatif.

3° Les signes de névrose associée (patente ou occulte) : peur, angoisse, phobies, obsessions, voire même les signes de psychose ou de pré-psychose. » [5]

Il conseille également de « noter soigneusement

1° La date et le mode d’apparition des premiers symptômes.

2° Les réactions affectives du patient par rapport à ceux-ci.

3° Les réactions du patient envers le médecin et ... les réactions du médecin lui-même aux différentes formes de comportement, verbal ou non verbal, de son malade [6] »

Pour lui, « le simple fait de procéder à un interrogatoire psychosomatique bien mené était un « don », une gratification [7]. »

Dans son livre « De la psychanalyse à la médecine psychosomatique », il aborde de nombreuses maladies et de nombreuses problématiques en rapport avec la médecine psychosomatique.

3. Les sources

La principale source de l’article est le livre de René R. HELD, « De la psychanalyse à la médecine psychosomatique ».

4. Bibliographie

- René R. HELD, De la psychanalyse à la médecine psychosomatique, éd. PAYOT, 1968

- René R. HELD, Psychothérapie et psychanalyse, éd. PAYOT, 1970

- René R. HELD, Problèmes de la cure psychanalytique aujourd’hui : us et abus de la psychanalyse, éd. PAYOT, 1975 (ISBN 2-228-21760-3)

- René R. HELD, L’Œil du psychanalyste (Souvenirs personnels), Ed.PAYOT, 1973, (ISBN 2-228-14431-2)

5. Pour aller plus loin

Alain MIJOLLA, Un regard historique sur les rapports entre psychanalyse et psychothérapie en France

Eric BIZOT, Galerie de portraits de la psychanalyse

[1René HELD, De la psychanalyse à la médecine psychosomatique, éd. PAYOT, 1968, 4e page de garde de son livre.

[2GILBERT-DREYFUS, préface du livre de René HELD, De la psychanalyse à la médecine psychosomatique, éd. PAYOT, 1968, p. 9.

[3René HELD, De la psychanalyse à la médecine psychosomatique, éd. PAYOT, p. 590.

[4René HELD, De la psychanalyse à la médecine psychosomatique, éd. PAYOT, p. 590.

[5René HELD, De la psychanalyse à la médecine psychosomatique, éd. PAYOT, p. 590.

[6René HELD, De la psychanalyse à la médecine psychosomatique, éd. PAYOT, pp. 590-591.

[7René HELD, De la psychanalyse à la médecine psychosomatique, éd. PAYOT, pp. 590-591.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1883 / 589865

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Présentation  Suivre la vie du site Présentation de la BTEV  Suivre la vie du site Les précurseurs de la biologie totale des êtres (...)   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.20 + AHUNTSIC

Creative Commons License