Institut Belge de Biologie Totale des Êtres Vivants

Le changement de regard

lundi 18 février 2008 par Administrateur

Lors d’un entretien, le consultant peut être amené à parler de son passé, d’événements lourds à porter.

Malgré le poids de son histoire (qui ne peut plus être modifiée), il peut malgré tout guérir. Car ce n’est pas le contenu de son vécu qui le rend malade mais bien la perception qu’il a eue de celui-ci ou son attachement inconscient à l’expérience pénible.

La seule chose qu’on peut changer, en prenant du recul, c’est toute la cascade des vécus-ressentis, qui ont suivi l’évènement douloureux.

Schéma : le changement de regard

La personne, en changeant sa perception de l’événement (voir schéma) [1] qui l’a perturbée et le ressenti [2] , peut se mettre à guérir [3] : elle a changé de regard.

Le changement de regard peut donc être défini par un « changement de perception de l’événement, par une nouvelle interprétation de celui-ci ». Il n’est pas la négation de l’événement douloureux, il n’en est pas le déni. (« Je garde la leçon de l’histoire, je jette l’histoire » Michelle-Jeanne NOËL)

[1de P1 vers P2

[2de R1 vers R2

[3de Maladie vers Guérison


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4889 / 593519

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Présentation  Suivre la vie du site Présentation de la BTEV  Suivre la vie du site Concepts de base de la biologie totale des êtres vivants (...)   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.20 + AHUNTSIC

Creative Commons License