Institut Belge de Biologie Totale des Êtres Vivants

Filmographie et biologie totale des êtres vivants

samedi 12 avril 2008 par Administrateur

Quelques bons films pour illustrer quelques concepts de base de la biologie totale :

- sur le stress et l’inhibition de l’action

Les lecteurs curieux pourront revoir le film d’Alain RESNAIS « Mon oncle d’Amérique » (1980) qui explique les théories et les travaux d’Henri LABORIT sur l’inhibition de l’action, sur le stress. On y découvre un jeune Gérard DEPARDIEU en homme qui a des problèmes de santé en lien avec des stress au travail.

- sur l’occultation, l’enfouissement, la mini-maxi-schizophrénie

Un film très célèbre d’Alfred HITCHCOCK « Pas de printemps pour Marnie » (1964) fait allusion au mécanisme d’occultation, d’enfouissement d’une problématique ancienne et de mini-maxi-schizophrénie.

Marnie est cleptomane, frigide et terrifiée par le rouge et les orages. Pourquoi ces comportements incoercibles ?

Ce n’est qu’à la fin du film (suspense oblige), son mari (rôle joué par Sean CONNERY) découvrira finalement la raison.

A l’époque de la réalisation du film, Alfred HITCHCOCK s’était beaucoup intéressé à la psychanalyse.

- sur nos émotions et notre cerveau

Un film qui parle de nos émotions et de notre cerveau, de notre perception du réel est « What the bleep do we know (2004) ».

- sur la P.N.L., sur le changement de regard par rapport à un événement, l’occultation, la solution gagnante

Le scénario du film de Jon TURTELTAUB « Sale môme » (2001) a été rédigé par des scénaristes qui connaissaient la P.N.L. Un homme, rôle tenu par Bruce WILLIS, rencontre un jeune garçon qui en fait n’est que lui-même. Cet enfant n’est pas content de l’adulte qu’il est devenu : il n’est pas marié, il n’a pas de chien, il n’est pas devenu pilote d’avion... (ses rêves d’enfant).

Le héros campé par Bruce WILLIS a un tic : il se frotte continuellement le dessous des yeux, comme pour essuyer des larmes. Quel est l’évènement de sa vie qui l’a marqué au point d’avoir ce tic ?

A la fin de l’histoire, on comprend pourquoi et notre héros changera de vie grâce à un changement de regard par rapport à un évènement particulier de son passé… Par la même occasion, il changera de vie pour réaliser ses rêves d’enfant.

Bel exemple d’occultation, de solution gagnante qu’est pour lui le tic « essuyer ses larmes ».

- sur la psychogénéalogie

La célèbre série de films « Star Wars » de Georges LUCAS peut être prise comme exemple pour illustrer la psychogénéalogie. On y voit Luke SKYWALKER faire tout pour réparer le destin de son père Anakin SKYWALKER, devenu le méchant Darth VADER, passé dans le côté obscur de la force.

La mère de Luke vient d’accoucher ; elle a la force, avant de mourir, de dire, parlant de son mari, Anakin SKYWALKER : « Il y a encore du bon en lui ».

Son fils cherchera, en solution gagnante, à faire revenir son père Anakin du bon côté de la force.

- sur le projet-sens

Dans le film d’Etienne CHATILLIEZ « Tanguy » (2001), la mère de Tanguy lui dit après l’accouchement : « Si tu veux, tu pourras toujours rester auprès de maman et de papa ». Trente ans plus tard, Tanguy vit toujours auprès de ses parents, au grand dam de ceux-ci !

- sur le conflit biologique et la guérison par la solution

Le film d’animation « Kirikou et la sorcière » de Michel OCELOT (1998) est intéressant. KIRIKOU est gentil et veut savoir pourquoi la sorcière KARABA est si méchante. Finalement, il apprend que des adultes lui ont mis une épine dans le dos (cet acte peut même être interprété à un autre niveau ).

Enlever le clou à la sorcière, c’est un peu aider l’autre à se détacher de son conflit biologique.


Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4124 / 582224

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Documentation  Suivre la vie du site Filmographie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.20 + AHUNTSIC

Creative Commons License